11 septembre 2017
 
     
  Regroupement des CRE | Projet de dépotoir de déchets nucléaires à Chalk River

Le RNCREQ, la Fondation David Suzuki et Équiterre ont déposé à la Commission canadienne de Sureté nucléaire un mémoire sur le projet d’installation de gestion des déchets nucléaires près de la surface de Chalk River. Ils y recommandent notamment de refuser catégoriquement l’aménagement du site visé pour enfouir des déchets radioactifs, ainsi que de réaliser très rapidement un plan de nettoyage des marais entourant les Laboratoires de Chalk River et du Lac Perch afin de stopper l’écoulement de produits radioactifs dans la nappe phréatique et dans la rivière des Outaouais.

Lire l’article sur ICI Otttawa-Gatineau >>
Lire le mémoire >>
Lire les recommandations >>

 
     
  Regroupement des CRE | Politique de mobilité durable

Le RNCREQ a déposé un mémoire au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports dans le cadre des consultations sur la Politique de mobilité durable du Québec. Le document intitulé « La mobilité durable comme rouage essentiel de la lutte contre les changements climatiques » propose 25 recommandations pour des changements fondamentaux en transport.

Lire le mémoire >>
Lire le communiqué et les 25 recommandations >>

 
     
  Regroupement des CRE | Stratégie sur les pesticides 2015-2018

Dans le cadre de la consultation sur la Stratégie sur les pesticides 2015-2018 du Québec, le RNCREQ a déposé un avis et fait quatre recommandations.

Pour lire l'avis >>

 
     
  Matières résiduelles | Rendez-vous au Colloque sur la gestion des matières résiduelles les 19 et 20 septembre prochain

Le Colloque sur la gestion des matières résiduelles, organisé par Réseau Environnement et présenté par RECYC-QUÉBEC et Éco Entreprises Québec, se tiendra les 19 et 20 septembre 2017 à Trois-Rivières.

Cet événement incontournable du domaine des matières résiduelles rassemblera plus de 300 participants venus des quatre coins du Québec : municipalités, ministères, consultants, étudiants, chercheurs et professionnels du secteur.

Il s'agit d'une occasion idéale pour mettre à jour vos connaissances et affiner vos compétences autour de diverses conférences.

De plus, de nombreux organismes et entreprises seront présents au sein du salon d’exposition afin de vous rencontrer. Une opportunité de réseautage à ne pas manquer!

Inspirez-vous d’initiatives innovantes et prenez part à ce rendez-vous créé par et pour les professionnels en environnement du Québec. Inscrivez-vous  sans plus tarder, le tarif prévente prend fin le 12 septembre!

Pour plus d’informations, consultez la page de l’évènement >>

 

 
     
  Matières résiduelles | Un robot trifluvien dans les centres de tri?
Publié le 17 août 2017

Dès 2022, toutes les municipalités du Québec devront trouver une alternative à l'enfouissement des matières organiques de leurs citoyens. Alors qu'une multitude d'entre elles optent pour l'ajout d'un troisième bac, une entreprise installée à Trois-Rivières propose une solution alternative.

L'entreprise Waste Robotic a lancé la première version de son robot spécialisé dans le tri des matières résiduelles. L'innovation est impressionnante. Conçu pour être installé à l'entrée des centres de tri, le robot a la taille d'un VUS et surplombe un convoyeur servant à acheminer les déchets dans l'usine.

Pour en savoir plus >>

 
     
  Le gouvernement du Canada investit dans les emplois verts pour les jeunes

Le 23 août 2017 – Calgary (Alberta) – Environnement et Changement climatique Canada. Les jeunes pourront acquérir une expérience de travail enrichissante dans des domaines liés à l’environnement La ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé  que le gouvernement du Canada investira plus de 14 millions de dollars pour aider les jeunes Canadiens à acquérir une expérience de travail enrichissante.

Cette année, Environnement et Changement climatique Canada utilisera le montant total du financement et investira avec les entreprises afin d’embaucher plus de 950 diplômés en sciences, en technologie, en mathématiques ou en génie dans l’ensemble du pays. Les employeurs admissibles peuvent recevoir jusqu’à 15 000 $ en subventions salariales afin d’embaucher un stagiaire.

Pour en savoir plus >>

 
 
 
  Exemple | Kalundborg, symbiose industrielle au Danemark

Kalundborg est une ville danoise d'environ 20 000 habitants. Sa renommée lui vient d'un principe tout simple : c'est un éco-système appliqué à des entreprises. Autrement dit, chaque entreprise présente sur le site utilise les rejets ou déchets d'une autre, comme matière première. C'est un circuit fermé en quelque sorte, la symbiose industrielle.

Comment ça marche ? En fait, les matières premières, l'eau et l'énergie sont des échanges lucratifs entre les membres de cet écosystème, qui permettent de générer à la fois des économies d'énergie, des réductions d'émission de CO2 et un meilleur recyclage des déchets. Un système gagnant-gagnant pour tout le monde.

Vidéo >> ( durée : 10 :33)

 
     
  Forum Inondations 2017 : Ensemble, planifions l’avenir autrement

Le gouvernement du Québec tient le Forum Inondations 2017 : Ensemble, planifions l’avenir autrement, les 6 et 7 octobre 2017, à la Société des arts technologiques de Montréal.

Ce forum est l’occasion d’une réflexion en profondeur pour planifier l’avenir autrement et relever le défi d’une meilleure résilience face aux inondations dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques.

Le Forum Inondations 2017 pourra être suivi en direct ou en différé sur le Web.

Pour en savoir plus >>

 
 

 

 
  Programme de coopération climatique internationale : plus de 396 000 $ pour un projet du Comité de solidarité/Trois-Rivières au Burkina Faso

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 6 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Le Comité de solidarité/Trois-Rivières (CS3R) recevra une aide financière gouvernementale de 396 424 $ pour un projet de coopération internationale visant à accroître la résilience climatique de la province du Nahouri, au Burkina Faso, une région particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques. L'aide financière est accordée dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale, financé par le Fonds vert.

Pour en savoir plus >>

 
Huit incontournables pour mettre du vert dans sa classe!

Pour commencer l’année scolaire du bon pied, j’ai rassemblé quelques idées de gestes à poser pour avoir une classe bien verte dès la rentrée. Et je ne parle pas ici que de la garnir de plantes en tout genre, mais pourquoi pas ça aussi!

Pour en savoir plus >>

 
 

 

 
  Transport | Autobus électriques pour 300 élèves - Trois fois plus d’écoliers monteront à bord d’autobus scolaires électriques à Québec cette année

À Québec, trois fois plus d’écoliers se déplaceront cette année à bord d’autobus scolaires 100 % électriques acquis par Autobus Laval, qui en possède le plus grand nombre dans la province.

À Beauport, environ 300 élèves circuleront dès mardi matin à bord de l’un de ces nouveaux autobus électriques, qui à première vue ressemblent en tout point aux traditionnels autobus à essence. Ils sont toutefois beaucoup plus silencieux, à un point tel que ces autobus, en bas de 30 km/h, émettent des signaux sonores par mesure de sécurité, pour annoncer l’arrivée et le départ du véhicule.


Pour en savoir plus >> 

 
 

 

 
  Élections municipales | Je vote vélo

Je vote vélo : une plateforme participative de recueil de propositions citoyennes en faveur du vélo dans les municipalités québécoises, à l’occasion des élections municipales de novembre 2017.

En septembre et octobre, citoyens et candidats sont invités à soumettre leurs propositions pour faire de leur municipalité une ville complètement vélo. La plateforme Je vote vélo, offerte par Vélo Québec et ses partenaires, se veut un lieu d’échanges constructifs pour que le vélo prenne toute la place qui lui revient dans les enjeux électoraux.

RDV sur www.jevotevelo.com pour contribuer à la discussion!

 
 

 

 
  Financement | Aviva finance une idée ingénieuse

Pour souligner le 150e anniversaire du Canada, le Fonds communautaire Aviva offre aux jeunes entrepreneurs sociaux l’occasion de partager leur vision du concept d’héritage communautaire. « Vous êtes âgé de 18 à 25 ans ? Vous avez une idée ingénieuse pour réduire les risques posés par les changements climatiques ou pour protéger l’environnement ? Soumettez votre projet dans la catégorie Héritage communautaire. Le créateur de l’idée gagnante recevra 150 000 $ pour la mise en œuvre de son projet. »

En savoir plus >>

Consulter les modalités >>

 
 

 

 
  Financement | Conserver et à améliorer l’écosystème du fleuve

« Vous êtes un organisme non gouvernemental et sans but lucratif et vous souhaitez réaliser un projet communautaire visant à conserver et à améliorer l’écosystème du fleuve Saint-Laurent ?

Participez au prochain appel de propositions du Programme de financement Interactions communautaires, géré par Environnement et Changement climatique Canada et par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.

Faites parvenir votre proposition au plus tard le lundi 16 octobre 2017 (23 h 59, HAE). N’hésitez pas à communiquer avec une agente de programme si vous souhaitez discuter de l’admissibilité de votre projet.

Pour en savoir plus, visitez la section du programme de financement sur le site Web du Plan d’action Saint-Laurent >>
 
 

 

 
  Eau | Protection accrue de l’eau potable : Québec dit non à 230 villes

Même s’il en a le pouvoir, le ministre de l’Environnement, David Heurtel, refuse d’accorder à 230 municipalités le droit d’adopter des règles plus strictes que celles mises en place par le gouvernement Couillard pour protéger les sources d’eau potable lors des forages pétroliers et gaziers, a appris Le Devoir. Il demande plutôt à chacune d’elles de produire une analyse étoffée pour démontrer la nécessité de mesures plus sévères, ce qu’elles refusent de faire.

Pour en savoir plus >>

   
 

 

   
  Pollution | La Chine défigurée

C’est la face noire du miracle chinois. Devenu la deuxième puissance économique mondiale en quelques décennies, le premier pollueur de la planète n’en finit pas de payer la facture de son développement. De la terre à l’air, en passant par l’eau, la contamination menace gravement la santé de la population. Depuis 2005, le photographe Lu Guang, 56 ans, a parcouru son pays pour témoigner et sonner l’alarme.

Pour en savoir plus >>

   
 

 

   
  Changements climatiques | En attendant «Harvey»

Vous avez vu les images : la quatrième ville américaine transformée en immense marécage, la vieille dame transportant son chien à bout de bras, le bétail tentant de se mettre à la nage, les autos submergées, les commerces de matelas transformés en refuges, l’enfant de trois ans agrippée au cadavre flottant de sa mère, la boue partout, les bons samaritains venus de la Louisiane, les voisins qui soudain se manifestent la main tendue…

Pour en savoir plus >>
   
 

 

   
  Transport | Hyperloop : « La fréquence du métro et la vitesse de l’avion »

Ryan Janzen est le cofondateur de TransPod, l’entreprise ontarienne qui compte révolutionner l’industrie du transport grâce à sa version de l’Hyperloop, ce mode de transport futuriste dont les avancées progressent à haute vitesse.

En quoi consiste exactement l’Hyperloop de TransPod?

Tout d’abord je tiens à préciser que le concept d’Hyperloop a été initialement proposé par l’un des pionniers en aéronautique, Robert Goddard, et qu’il fut ensuite repris par Elon Musk qui est à l’origine de la création du terme « Hyperloop ». À l’heure actuelle, il y a trois entreprises dans le monde qui développent leur propre version du Hyperloop: HTT et Hyperloop One, toutes deux basées en Californie, et Transpod installée à Toronto.

Pour en savoir plus >>

   
       

SOUTENEZ VOTRE CRE

 

Abonnement/Désabonnement