26 février 2016
 
 

 

 
 

Le pétrole à tout prix I Le pipeline Énergie Est traverserait quelque 830 cours d’eau au Québec

Dans une lettre envoyée le 11 juin 2015 à l'Union des municipalités du Québec (UMQ), TransCanada donne les détails du nombre et du type de cours d'eau qui seraient franchis. Ces données étaient contenues dans un rapport préparé en décembre 2014 pour TransCanada et disponible sur le site de l'Office national de l'énergie (ONE).

La plupart des cours d'eau qui seraient traversés par le pipeline sont peu larges - TransCanada mentionne 46 cours d'eau « éphémères », 395 cours d'eau « intermittents » et 233 « petits cours d'eau permanents ».

Néanmoins, le pipeline traverserait aussi 94 « moyens cours d'eau permanents », 28 « grands cours d'eau permanents », 28 étangs de castors et 4 étangs.

Pour en savoir plus >>

 

 
     
 
Comment voyager dans le sud en réduisant votre empreinte écolo?
Équiterre

Alors que plusieurs magasinent une petite escapade dans le Sud pour la relâche ou les prochaines vacances, Équiterre vous propose un geste du mois afin d’amoindrir votre impact environnemental, et ce, même si vous optez pour la fameuse formule « tout inclus ».

On sait que ce n’est pas très écologique, mais nous vivons dans un pays nordique et comprenons le plaisir de voyager sous des latitudes plus clémentes. Et hélas, les complexes touristiques écolos se font encore trop rares et ne sont pas à la portée de toutes les bourses, et tous les voyageurs ne sont pas aptes ou prêts à louer chez des particuliers et à prendre en charge les courses, les déplacements, la préparation des repas, etc.


Pour en savoir plus >>

 
     
  Graines de changements

Nature Québec a développé une application pédagogique qui traite de différentes thématiques liées à l’agriculture urbaine. L’agriculture urbaine fait référence à la ville, au fait qu’il est possible de cultiver la terre pour produire des plantes dans ce milieu. 

Ce programme éducatif est destiné aux enseignants et aux élèves de 7 à 11 ans, avec notamment un volet d’initiation à l’agriculture urbaine qui se déroule à l’intérieur ou à l’extérieur d’une bâtisse. Il implique des notions de biologie des plantes (structure, croissance, cycle de vie, photosynthèse et pollinisation), de récupération de matériel, de récupération d’eau de pluie et de compostage. 

Pour en savoir plus >>

 
     
  À la frontière nord de la pollution atmosphérique
1 février 2016 |Isabelle Burgun - Agence Science-Presse | Actualités sur l'environnement

Des chercheurs ont établi qu'une «ligne» sépare le territoire vierge du Nord québécois de celui pollué du sud. 

La nouvelle provient des lichens. L’analyse de ce modeste organisme vivant, présent partout au Québec, situe la limite nord de la pollution atmosphérique, liée aux activités humaines, à près de 100 kilomètres au nord de Chibougamau et de Sept-Îles, soit à 200 km au nord du Lac-Saint-Jean.
 
Cette « ligne » sépare le territoire vierge du Nord québécois de celui pollué du sud. « Nous sommes chanceux, car le Nord est exempt de contamination aux métaux lourds », souligne Jean-Philippe Bellenger, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biogéochimie continentale de l’Université de Sherbrooke.

Pour en savoir plus >>

 
     
 
Projet Oléoduc Énergie Est - section québécoise - Début de l'audience publique le 7 mars 2016

QUÉBEC, le 10 févr. 2016 /CNW Telbec/ - La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), présidée par M. Joseph Zayed, tient la première partie de l'audience publique sur le Projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada - section québécoise à compter du lundi 7 mars prochain. M. Zayed est secondé par M. Michel Germain et Mme Gisèle Grandbois, commissaires.
 
En présence du promoteur, de personnes-ressources et d'experts invités dans le but de répondre aux questions des participants et de la commission, cette première partie permettra d'obtenir de l'information et des explications sur le projet. Les séances publiques se tiendront à partir d'une salle principale située à Lévis. Trois salles satellites à Laval, à Trois-Rivières et à La Pocatière permettront aux citoyens d'intervenir directement avec la commission par visioconférence.

Pour en savoir plus >>

 
     
 
Documentaire : Pipelines, pouvoir et démocratie
Can. 2015. Documentaire de Olivier D. Asselin. 90 min.

La lutte entreprise par différents groupes de militants québécois contre les projets d’expansion de l’industrie polluante des sables bitumineux, notamment à travers le mouvement d’opposition à la construction des oléoducs au Québec. Le film sollicite notre conscience citoyenne à l’heure des grands enjeux planétaires.

La projection sera suivie d'un échange avec le réalisateur Olivier D. Asselin et la participation de Marc Brullemans du Comité vigilance hydrocarbures Trois-Rivières.

JEUDI 3 mars 2016, 19h30 - TROIS-RIVIÈRES - Ciné-Campus (Ciné DOC)
[Séminaire Saint-Joseph, 858, rue Laviolette, G9A 5J1]
Admission gratuite pour les membres, 6 $ non-membres

Pour en savoir plus >>

 
 

 

 
  Consultation publique : Plan de gestion des matières résiduelles

Projet de plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) conjoint des Villes de Shawinigan, de Trois-Rivières ainsi que des MRC des Chenaux, de Maskinongé et de Mékinac

AVIS est donné par le soussigné, Stéphane Lemire, greffier de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (Régie), que cinq assemblées de consultation publique sur le Projet de PGMR conjoint, adopté par les municipalités régionales précédemment nommées, ont été fixées.

Pour en savoir plus >>

 
     
 
Sauvez le Fonds vert
Paul Journet La Presse – 12 février 2015

Le Fonds vert justifie à lui seul de déchirer quelques caisses de chemises. Cette excellente idée, Québec ne cesse de la décrédibiliser à cause de son incompétence.

Les années passent et les rapports du vérificateur général se ressemblent. Il y en a eu trois depuis 2012 et les mêmes constats reviennent : sélection arbitraire des projets, suivi déficient, résultats invérifiables, gaspillage réussi.

C’est d’autant plus choquant que le Fonds vert était déjà difficile à vendre à la population.

Pour en savoir plus >>

 
     
  La station de recharge électrique, une première mondiale

Sylvain Juteau est le premier en Mauricie à s'être procuré une voiture électrique en 2011. Aujourd'hui, il est à la tête de l'entreprise Roulez électrique, qui inaugurera sous peu la première station de recharge au Québec, sinon au monde, au centre-ville de Trois-Rivières.

 «On en veut cent comme ça, explique le président. C'est un laboratoire cette station, on veut trouver la recette gagnante et démontrer que le modèle d'affaires est rentable. De toute façon on n'a pas le choix. Les carburants fossiles, c'est fini.

Pour en savoir plus >>

 
 

 

 
  Les autobus jaunes au sourire bleu reçoivent 30 M$ de Québec

Située à Saint-Jérôme, Autobus Lion est, pour le moment, la seule entreprise en Amérique du Nord à avoir conçu un autobus scolaire 100 % électrique. De Saint-Georges, en Beauce, au Lac-Saint-Jean, en passant par le nord de Montréal, des autobus jaunes aux pare-chocs bleus commencent à rouler un peu partout. La compagnie en a même un en essai en Californie.

Pour en savoir plus >>

 
     
  RECYC-QUÉBEC - Appel de propositions sur le gaspillage alimentaire

RECYC-QUÉBEC est présentement à la recherche de projets de réduction à la source des matières résiduelles, plus particulièrement sur le gaspillage alimentaire.

Pour en savoir plus >>

 
     
 
Allez voter  : Brigade Écolo de la Maison Coup de Pouce

Piliers Verts le principal partenaire de la Brigade Écolo de la Maison Coup de Pouce est très fière de vous annoncer qu’elle se trouve parmi les 8 finalistes en lice pour le prix Action de la Fondation David Suzuki grâce à la mise en place de la brigade écolo dans le secteur Adélard-Dugré.

Toute cette reconnaissance appartient un petit peu à chacune des petites fourmis qui font de ce projet une réussite collective et nous offre l’espoir d’un mieux vivre ensemble.

Devenez l'une de ces foumis : allez voter pour notre projet "Brigade Écolo de la Maison Coup de Pouce" >>

Date limite pour voter le 28 février minuit.

 
     
 

Communiqué de presse émis par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ)

2 février 2016 - Un Québec plus prospère grâce à la transition énergétique

Pour consulter ce communiqué >>


 
 

 

 

SOUTENEZ VOTRE CRE

 

Abonnement/Désabonnement